Le cirque de Noé

 

Ils s'appellent Dimitri, Sofia ou Shandara, ou bien Nicolas, José, Paco ou encore Noé. Orphelins, enfants perdus, enfants de la misère et de la guerre, ils ont tous échoué dans le cirque Volcano. Entre les mains de son directeur, l'horrible Monsieur Bonhomme, les enfants doivent travailler dur.

Affamés, battus, soumis, ils subissent de cruels numéros de dressage, comme des animaux. Et quand la nuit tombe, Monsieur Bonhomme s'endort dans sa roulotte, en proie à ses éternels cauchemars. Enfin seuls, les enfants se réunissent alors autour de la piste et s'amusent, tour à tour funambules, contortionnistes, acrobates ou trapézistes.

Et là, avec l'espoir d'échapper un jour à leur bourreau, au milieu des rires et des chansons, Noé et ses amis apprennent à rêver, à rêver de LIBERTÉ...

 

 

Grâce à Noé, les enfants du cirque Volcano apprennent à dire NON. Non à la maltraitance, à la malnutrition. Non au travail et à l'exploitation des enfants. OUI au respects et à la dignité, les enfants ont des droits et tout le monde doit les protéger contre les brutalités mentales, physiques et contre toutes les formes d'exploitation ( cf. Convention des Droits de l'Enfant UNICEF).

La transposition du thème de la maltraitance dans un univers de conte fantastique, éloigné du quotidien des jeunes spectateurs, permet de dédramatiser le propos tout en abordant les différents aspects de la maltraitance (exploitation et travail forcé des enfants, brutalités physiques et mentales, malnutrition), et quelques unes de ses causes fondamentales (les guerres, le sous développement économique, la misère sociale et affective).

Création 1999 à Sarcelles Salle André Malraux

Tout public à partir de 5 ans

Texte, décors et marionnettes : Daniel Violette

Musique : Dominique Cardon

Mise en scène : Jacques Legrand - cie Taïko

Lumières : Stéphane Luiggi

Costumes : Isabelle Bord

Interprètes : Daniel Violette (jeu, marionnettes, clarinette, clarinette basse, percussions)

et en alternance : Richard Altier (jeu, marionnettes, clarinette, sax ténor, guitare, flûte)

Pierre Yves Boutrand (jeu, marionnettes)

Frank Angélis (accordéon)

 

Avec le soutien des villes de Sarcelles, Chilly Mazarin, Bures sur Yvette, Melun, Montereau, Fontainebleau Théâtre des Sablons, Villejuif MPT Jules Vallès, et l'aide du Conseil Général de Seine et Marne

 

La compagnie Taïko

23450 Fresselines

Tél. 05 55 89 85 97

Port. 06 07 11 74 37

compagnietaiko@orange.fr

www.compagnie-taiko.fr