Extraits de presse

Le temps des Ogres

Signé Daniel Violette, "Le temps des Ogres" est un spectacle rare, pédagogique et d'une grande intelligence... Enfants soldats, bossus, guerriers effrayants et effrayés, mis en scène de manière bouleversante et burlesque, à la manière de Ionesco, Jarry et Brecht dont le beau discours du Grand Commandeur n'est pas sans rappeler celui d'Arturo Uï prenant la parole à la fin de la pièce. La force de ce "Temps des Ogres" tient avant tout dans sa beauté visuelle, dans le travail énorme de la construction des marionnettes que l'on doit à Daniel Violette en personne. Voilà un spectacle important sur le propos et exemplaire sur la forme déployée ici pour dénoncer en réalité toutes les dictatures. La Provence

La métaphore fait mouche, et la mise en scène, faite de caisses de bois et de batterie de cuisine, laisse des images marquantes : la grande chorale incapable de parler d'une même voix, les prisons qu'on vide, et surtout cette bataille finale entre le grand commandeur et le grand mystificateur qui s'achève dans le désordre inqualifiable des quilles de bois jetées à terre. Quant à assouvir leur faim, les ogres, au final se cassent un peu les dents... Vaucluse matin

"Le temps des Ogres" mérite le détour. Il met en exergue, de manière plutôt ludique et inventive les tensions des dictatures. Peuple opprimé, dirigeants ambitieux et schyzophrènes, armée lobotomisée et clown réfractaire. La compagnie Taïko nous entraîne dans une fresque décalée de ce régime politique pour mieux le dépeindre. Rue du Théâtre

 

Les vacances de Frida

Prélude à une multitude d'aventures vacancières inventées, si intenses et si drôles qu'on a l'impression de les vivre avec elle (...) C'est un pur plaisir, l'interaction est si grande entre la comédienne et les enfants que les rires fusent à tous les gags. (Le pays Briard)

Quelle jolie escapade. Une histoire qui enchante les plus petits, amuse les grands et fait rêver les parents... Le public va de surprise en surprise et se laisse porter avec bonheur par cette histoire intelligente et attachante. (Vaucluse Matin)

Les Rois du Chamboul'tout

Un spectacle militant où l'auteur cherche, par cette pièce, à exprimer son inquiétude face à la montée des doctrines, et l'idée centrale est de décrédibiliser la parole du pouvoir, qu'il soit politique ou religieux (...) Un spectacle engagé et pas seulement de divertissement, mais où l'humour a une place importante. (La Montagne)

Le Clown, La Fleur et l’Oiseau
(...) Si l’amour donne des ailes et ouvre les cages, Isabelle Bord sait, elle, insuffler à ces petits êtres de ficelles, une âme et une présence bien réelle. Entre clowneries et subtiles ombres chinoises, musique et décors enfantins, le voyage de l’Oiseau, ses envies de liberté et son amour sauront faire de cette nouvelle création, un moment pour le meilleur et... pour le rire. (La Montagne)

French Cancan

Pas de jeux de jambes ni de frous-frous, mais plutôt une série d'instantanés burlesques de la vie rurale. Car la compagnie Taïko sait joindre l'art à la réflexion et a développé ses nombreux spectacles autour de sujets sociaux... (La Montagne)

Le Cabaret Maurice 

La compagnie présente son spectacle ce mois-ci en septembre. Maurice Rollinat est mis à l'honneur, lui qui aimait la poésie, la nature, la musique et les animau (...) De nombreuses poésies mises en chansons sont interprétées avec talent par Isabelle Violette, qui joue le rôle de Louise. Daniel Violette, le chansonnier et Richard Rejaudry au piano complètent avec brio le casting de ce spectacle, résultat de recherches intensives sur la vie du poète. (La Montagne)

Ti Tom en bois
C’est un spectacle original, esthétique et charmant (...) C’est sobre et doux comme un dessin animé de Grimaud. (Le Parisien)

On adore Ti Tom en bois et son univers où défilent des marionnettes délirantes: Frankenstein, la Sirène, le docteur Bricolo (...) Magnifique et riche en rebondissements.(Télérama)

Demain les animaux

(...) Affectueux, touchant et très adapté aux tout-petits. (Télérama)

(...) L’excellente programmation d’été de ce lieu reprend deux thèmes dont les tout-petits ne se lassent pas : les marionnettes et les animaux. On y (re)découvre le talent de la compagnie Taïko, qui nous fait vibrer d’émotion avec ses grandes peluches et ses minuscules silhouettes illustrant l’histoire de la petite Cerise, partie en ballon à la recherche de son chien .(Sortir-Télérama)

Chapeaux ronds et chapeaux plats

Comment dénoncer la guerre, ridiculiser les querelles incessantes des adultes, démontrer aux enfants que l’avenir de la paix dépend d’eux ? Avec Chapeaux ronds et chapeaux plats, les deux comédiens de la compagnie Taïko offrent une réponse originale, poétique et parfaitement adaptée à la sensibilité enfantine. (Le Parisien)
C’est une jolie fable sur la tolérance et la paix. Le spectacle a séduit les enfants l’année dernière. Un spectacle astucieux et enthousiasmant (...) Son retour est une excellente chose .(Télérama)

Un spectacle de grande qualité, d’une grande intelligence . (Libération Champagnes Troyes)

L’Ombre des choses
(...) Une mise en scène sobre et une émotion qui passe (quasi) sans parole... (La Montagne)